4 Bonnes Résolutions pour Bien Démarrer 2018

Maryem Laftouty

Comment bien démarrer l’année 2018 ?

Quand en parle d’une nouvelle année, on parle de nouvelles résolutions, de nouveaux objectifs…Entamer une nouvelle année est aussi l’occasion de se convaincre de changer ses habitudes et de se fixer de nouveaux challenges. Tout l’intérêt des bonnes résolutions est d’améliorer sa vie. Si c’est pour se mettre la pression et se conduire à l’échec, ce n’est vraiment pas la peine de se prendre la tête ! Alors quelles sont les bonnes résolutions pour cette nouvelle année ? 

Pour bien utiliser  la plage blanche de la nouvelle année afin de repartir du bon pied dans sa vie, voici quatre bonnes résolutions fondamentales et relativement faciles à tenir, qui vont certainement marque le changement et permettre d’améliorer son quotidien. Si vous les adoptez, soyez certains que cela jouera un rôle majeur pour votre  Motivation et votre épanouissement personnel !

  • Prendre le temps de se reposer : Qui veut aller loin ménage sa monture ! Le repos est la base de tout accomplissement. Souvent nous avons toute une liste de choses à faire, qu’on aimerait faire, ou qu’on pourrait faire… Mais comment réussir à faire quoi que ce soit quand les paupières sont lourdes ? On en oublie souvent de dormir 8 heures par nuit : on n’a pas le temps, surtout en semaine ! Voici un mini programme pour régulariser  vos pauses même durant vos jours de dur labeur. L’idée est de de dormir 6 heures par nuit durant la semaine, et rattraper le reste des heures le week-end. Donc si on dort 6H durant les 5 jours de semaine, il faut passer 26 heures à dormir samedi et dimanche pour pouvoir avoir son quota hebdomadaire. Outre le sommeil fondamental, la sieste est la meilleure invention du monde, vu que c’est  la manière la plus efficace de recharger les batteries en journée. Elle est meilleure que le café, et se pratique comme on veut, quand on veut. Elle est même appelée par certains le  « power nap » : dix à douze minutes, vingt si on doit vraiment se déconnecter quand on est particulièrement énervé, stressé, ou sous pression… Juste le temps de s’allonger, se vider la tête, et de sentir son corps s’enfoncer dans une surface plus ou moins molle, et oublier son téléphone …

L’essentiel dans cette histoire, est de s’autoriser à prendre le repos dont on a besoin. Il faut se dire qu’on n’arrivera à rien si on est fatigué, on s’attaque mieux à nos projets quand on est frais et reposé. 

 

  • Oser se faire plaisir : Se reposer, c’est soigner son corps. Se faire plaisir, c’est soigner son esprit. On ne va pas se mentir : on est beaucoup plus efficace dans la vie lorsqu’on est de bonne humeur. Les jours où on se  lève du mauvais pied, en règle générale, on n’arrive à rien faire sans casser ou rater quelque chose. Se faire plaisir, c’est prendre l’engagement de se demander régulièrement si ça nous plaît, ce qu’on est en train de faire. Exemple : je vais à ce cours de sport deux fois par semaine… Pourquoi ? Parce que j’ai payé l’inscription ? Ou parce que j’aime ça ? On peut se mettre des coups de pieds aux fesses de temps en temps, mais il faudrait plutôt penser à se motiver de façon positive, et garder le bâton pour les cas vraiment désespérés.

En règle générale, l’esprit à tendance à s’auto-punir en permanence, et à ne se récompenser qu’exceptionnellement. Donc il faut faire l’inverse, à savoir me mettre la pression uniquement quand c’est nécessaire. Nourrir son esprit de ce qu’il souhaite avoir.

 

  • Ne pas avoir peur de s’ennuyer : Avoir envie de tout faire, tout le temps, c’est très bien, c’est le signe d’une grande motivation ! Mais à force de courir en permanence à droite à gauche, on a souvent l’impression de perdre le fil. Alors voilà une résolution qui paraît à première vue assez étrange : « prendre le temps de glander », prendre le temps de le perdre, prendre le temps de s’ennuyer.  C’est pourtant l’une des meilleures résolutions du monde. Pourquoi ? Parce que tout le temps que l’on peut se dégager servira à faire le tri dans ses pensées, et à trouver des inspirations. Les promenades en solitaire, les heures à passer seul à écouter de la musique, avec juste un calepin (ou son ordi), à noter des idées, des délires, faire des gribouillis, laisser divaguer son imagination. Vous verrez le résultat, cela vous permettra de faire le baptême de projets fabuleux.

 

  • Continuer à rêver : rêver, c’est un peu le prolongement de s’ennuyer. On commence par laisser ses méninges travailler toutes seules : exit le stress du quotidien, les choses à faire qui s’accumulent sur la to-do list, les contraintes, le temps compté, les astreintes qu’on subit ou qu’on s’impose à soi-même.  Et puis, on projette ces divagations inutiles sur un grand écran qu’on anime : on se fabrique des rêves, comme un tableau qu’on prend plaisir à contempler le soir au coucher, pour trouver le sommeil. Un scénario agréable mais trépidant à la fois, dans lequel on s’évade après avoir fini sa journée de travail, entre son repas de midi et la reprise, ou encore en faisant ses courses. Rêver, c’est paradoxalement réveiller ses envies, celles qu’on avait un peu enfouies sous des couches de rigueur. Comme si pour être adulte, il fallait s’interdire de passer des heures à regarder par la fenêtre, comme si nos délires d’enfance sur la vie qu’on rêve de mener étaient désormais interdits : la vie, il faudrait maintenant la vivre, et arrêter de la rêver. Juste, mais d’abords, autorisons-nous à rêver !  Ce sont ces rêves qui deviendront un jour votre réalité.