L'organisation et la Reussite

Comment bien s’organiser pour réussir ses objectifs ?

On dit toujours qu’une journée à 24 heures. C’est vrai dans l’absolu. Mais en réalité, il y a des activités récurrentes qui sont difficilement compressibles. Par exemple votre sommeil. Vous pouvez essayer de dormir moins, en faisant des siestes la journée, que le résultat est moins bon parce que le temps restant on est automatiquement moins créatif et moins efficace.

Il faut Partir du principe qu’une journée de production est composée de 16 heures, si vous prévoyez de vivre en bonne santé assez longtemps. Sur ces 16 heures, combien de temps passez-vous dans les transports publics? Combien de temps passez-vous à manger ? À faire votre toilette ? C’est ainsi que l’on déduit qu’une journée effective de productivité tourne autour des 8 heures. Naturellement, durant certains jours, vous ferez des journées de 10 ou 12 heures de travail. Mais jusqu’à quel point serez-vous efficace ? 

Voici quelques astuces pour faire de votre journée une vraie réussite malgré les aléas quotidiens et la charge de travail : 

  • Établir des listes : Avant de commencer sa journée se donner 10 à 15 min pour faire une sorte de liste « to do ». Ceci est un élément important. Pour établir son organisation quotidienne et aussi suivre son avancement. Pourquoi on crée une liste ?
    Eh bien c’est très simple : elle permet d’abords de mémoriser toutes les tâches à effectuer, mieux les visualiser, et cela permet aussi de se vider la tête. On ne peut pas oublier vu que tout est noté, donc on peut se concentrer sur autre chose. En écrivant les tâches cela permet aussi de prioritiser, ce qui facilite le travail et augmente la productivité.
  • Dater chaque liste :  pour se créer son propre emploi du temps.
  • Traiter les tâches rapides en premier : Il y a 3 types de tâches : les rapides, les difficiles et les faciles mais longues.
    Les rapides sont celles que l’on fait en moins de 15 min, les faciles celles qu’on doit faire mais que l’on prend plaisir à faire ou du moins qui ne nous dérangent pas, les difficiles c’est tout l’inverse. C’est motivant de commencer par les tâches rapides et de vite barrer ces tâches, on a l’impression d’avancer rapidement !
  • S’attaquer au plus difficile ensuite : Au début, on a de la motivation, on est prêt à tout, mais au fur et à mesure, on la perd notre motivation. Après avoir fait les tâches rapides, attaquez-vous aux tâches difficiles, qui vous rebutent le plus. Imaginez que vous ayez accompli plein de choses, et qu’il vous reste cette tâche difficile, vous la remettrez beaucoup plus facilement au lendemain.

5. Prendre plaisir de barrer chaque tâche terminée 

6. Ne pas oublier de faire des pauses : Très important de faire régulièrement des pauses afin de ne pas péter un câble ! Comme il faut comment bien travailler, Il faut aussi apprendre à s’arrêter un petit moment dès que vous sentez que votre attention relâche. Mais attention à ne pas faire une pause sans fin.

7. Reportez au lendemain vos tâches non terminées : Si vous n’avez pas réussi à terminer quelque chose, ce n’est pas grave, vous avez juste vu trop gros. Dans ce cas modifiez votre liste et reportez votre tâche. De toute façon votre liste doit être revue tous les jours.

Mais surtout ce qu’il faut retenir, c’est de commencer ! Faire une liste c’est un bon point, mais il faut la traiter après. C’est en s’organisant que l’on gagne en performance et atteindrons la réussite.

Maryem Laftouty